Equipes de France – David Bordes « Notre priorité ? Intégrer le cricket comme un vrai sport en France »

Depuis quelques jours, une compétition a débuté dans l’anonymat des médias sportifs français. Une compétition où est pourtant engagée l’équipe de France senior masculine de cricket. Les Bleus sont actuellement en Hollande où ils disputent l’ICC World Cricket League – Europe Division One.

Mais qu’est-ce que c’est ? L’International Council of Cricket a lancé en 2007 une nouvelle compétition, l’ICC World Cricket League. Ce championnat, qui se joue en One-Day International (match de 50 séries sur une journée seulement), rassemble 95 pays dont les équipes sont réparties en divisions mondiales ou régionales. Un système de promotion permet aux pays de prétendre jouer au niveau supérieur avec notamment des qualifications tous les deux ans.

L’équipe de France a débuté son parcours dans cette première division européenne ce week-end avec une défaite face aux Allemands puis une victoire contre la Suède. L’objectif des équipes présentes (France, Allemagne, Suède, Belgique, Norvège, Autriche) : se qualifier pour la cinquième et ultime division mondiale de l’ICC World Cricket League, un premier pas dans le très haut niveau du cricket. Le 17 juin au soir, nous aurons la réponse.

Et après cette compétition, ce sera au tour de l’équipe de France féminine de revenir sur les terrains en août pour remettre en jeu son titre européen acquis l’été dernier. Un défi encore plus grand que cette première médaille d’or en 2016. Enfin, nos U19 nationaux se frotteront aussi à des adversaires du continent dans un tournoi à Dreux.

Pour nous présenter ce bel été international et faire le point sur nos équipes de France, nous sommes allés interroger David Bordes, le directeur sportif de France Cricket.

Quelles sont les ambitions pour l’équipe de France pour cette ICC World Cricket League- Europe Div 1 ?

Remporter la compétition pour se qualifier en ligue mondiale (la France avait terminé dernière de la Div 1 en 2015 sans aucune victoire, ndlr).

Pouvez-vous nous présenter les adversaires des français ? Qui sont les favoris de la compétition ?

Les favoris sont pour moi les Allemands qui ont une équipe expérimentée et qui a gagné la division 2 l’an passé donc aguerrie aux compétitions, ensuite je pense que les norvégiens auront une équipe forte. Le challenger est la France.

Pour la première fois, les Bleus présentent une équipe ne comportant que des joueurs ayant la nationalité française. Pourquoi ce choix alors que les règles de l’ICC permettent plus de largesse que dans bien des autres sports dans ce domaine ?

Nous voulons avoir un vrai développement et avec l’ambition des Jeux olympiques, nous avons l’objectif d’avoir un critère d’éligibilité calqué sur le mode olympique.

Usman Shahid a frappé son premier century (106 points) en équipe de France en plus d’avoir réalisé 3 wickets dans le match contre la Suède

Après les seniors, les U19 vont rentrer en scène également lors d’un tournoi triangulaire à Dreux. Quels seront les deux autres équipes ?

Juste avant les U19, nous aurons les féminines qui vont avoir une forte pression cette année car elles seront l’équipe à battre. L’Euro féminin se jouera en Belgique début août (dates à confirmer, ndlr). Ensuite nos U19 seront en lice, du 21 au 25 août. Nous sommes en phase de négociation pour la troisième équipe après que la Hollande ait confirmé. Nous vous en dirons plus à la fin du mois de juin.

Où se situent nos U19 en terme de niveau ? Peut-on imaginer un bel avenir pour nos Bleus avec nos jeunes espoirs actuels ?

Nous avons beaucoup travaillé avec nos 18U scolaires pour la préparation à la coupe du monde scolaire donc nous avons d’autres joueurs talentueux en U19 que nous devons tester. Après la compétition des seniors, nous nous concentrerons sur les U19 pour composer une équipe compétitive mais avec un objectif prioritaire, créer l’antichambre des seniors donc avoir des joueurs à long terme.

Les Bleues viennent de remporter une belle victoire en Belgique et vont remettre leur titre européen en jeu cet été. Peut-on espérer un deuxième trophée alors que l’équipe n’aura plus l’élément de surprise comme en 2016 ?

La récente victoire en Belgique était une entente de clubs même si une majorité de joueuses évoluent en équipe de France donc pas le même programme et travail. L’équipe de France féminine se retrouvera en juillet pour avoir un gros stage de préparation avant l’Euro en août. Si on considère que leur victoire de 2016 est une première étape, bien évidemment qu’elles peuvent conserver leur titre mais il faudra de nouveau être stratège sur le terrain et que tout se passe comme prévu.

Quelles pistes sont à l’étude pour sortir le cricket féminin français de son statut embryonnaire malgré les performances de l’équipe nationale ?

Nous avons comme ambition pour cette olympiade de mettre l’accent sur la proximité, maillon faible actuel où tout se repose sur une action de France Cricket donc de l’organe national. Il nous faut impulser une implication locale. Il faut noter que les clubs engagés en compétitions nationales doivent avoir une équipe féminine (au moins 7 joueuses), ce qui accroît fortement le nombre de pratiquantes féminines. De ce fait, nous pourrons avoir des stages et compétitions départementaux ; cela permettra aussi de détecter plus de joueuses mais aussi aux joueuses confirmées d’avoir un volume de jeu plus important donc d’emmagasiner de l’expérience en amont des équipes de France.

La médiatisation de la victoire européenne des Bleues comme la création d’équipe de cricket par des réfugiés (Rennes, Saint Omer, etc) ont donné une rare visibilité au cricket en France. Comment mesurez-vous l’impact de cette médiatisation à France Cricket et quelles perspectives cela ouvre pour le cricket français et les équipes de France ?

Il est difficile avec si peu de recul de mesurer l’impact. D’ores et déjà, l’intérêt porté sur les réfugiés par les médias nous a permis d’être sollicité par des fondations (Emmaüs,…) et plus récemment par Paris 2024 pour des actions. Je pourrai dire que nous sommes mis en lumière en tant que sport. Notre priorité est le développement à long terme pour intégrer le cricket comme un vrai sport en France donc notre cible est les jeunes. Néanmoins si les actions auprès des réfugiés nous permettent de nous faire connaître des médias, cela est un bonus et un accélérateur. Le constat sera quand nos clubs auront plusieurs sections jeunes avec des jeunes venant des actions scolaires. Là, nous pourrons dire que l’impact est fort.

Pour suivre les live score de l’ICC World Cricket League Europe Div. 1 : http://www.espncricinfo.com/ci/engine/match/index.html?view=live


Une réflexion sur “Equipes de France – David Bordes « Notre priorité ? Intégrer le cricket comme un vrai sport en France »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s