L’Esprit du Cricket explore le Lord’s Cricket Ground

Le 3 février dernier, l’Esprit du Cricket a visité le fameux Lord’s Cricket Ground. Immersion dans un lieu unique.

Le Lord’s est le plus célèbre des stades de cricket de la planète et siège du plus fameux des clubs de cricket au monde, le Marylebone Cricket Club ou MCC (c’est également le plus ancien en activité et le plus gros avec 18 000 membres). Il est situé dans le quartier chic de St John’s Wood, quartier qui accueille les célèbres Abbey Road Studios où les Beatles enregistrèrent plusieurs albums dont le dernier auquel ils donnèrent le nom d’Abbey Road. On peut donc y voir également le célèbre passage piéton qui illustre l’album.

Le terrain se trouve également à proximité d’une autre adresse célèbre, le 221B Baker Street. Si vous venez directement de la gare de King Cross-Saint Pancras à arrivant avec l’Eurostar (qu’on remercie de proposer dans l’année des prix réduits pour profiter de Londres !), vous descendrez forcément à Baker Street, dans le quartier de Marylebone, pour vous rendre au Lord’s, passant devant le célèbre domicile du plus grand des détectives fictifs, Sherlock Holmes, dont le créateur, Sir Arthur Conan Doyle, était aussi un joueur de cricket.

DSC_0250
221B Baker Street

Remontant Park Road en longeant le Regent’s Park, vous passerez devant une résidence où fut construit le deuxième Lord’s, une plaque commémorative l’indiquant. En effet, le Lord’s actuel n’est que la troisième émanation du célèbre terrain fondé en 1787 lors de la création du Marylebone Cricket Club par Thomas Lord. Le terrain actuel est tout de même vieux de 202 ans ! D’ailleurs, le quartier voisin de Marylebone accueilla la première version du Lord’s, donnant son nom au célèbre club.

En 1786, Thomas Lord, qui joue au White Conduits Club dans le quartier d’Islington, reçoit une commandes des autres gentlemen du club pour trouver un nouveau terrain. Le White Conduits Field devient trop « public », c’est à dire trop populaire dans tous les sens du terme. En effet, le cricket est un jeu où les paris sont indissociables des matchs et il n’est donc plus réservé à une élite. Pour retrouver un peu de tranquillité « élitiste », on demande à Thomas Lord de remédier au problème. Il finit par trouver un terrain dans le quartier de Marylebone et le MCC comme le Lord’s premier du nom sont créés en 1787.

Après une quinzaine de minutes de marche depuis la station de Baker Street (le chemin est admirablement bien balisé, impossible de se perdre), vous arrivez sur St John’s Wood Road que vous remontez jusqu’au guichet. Comptez 18£ par adulte, 12 pour les enfants dès 5 ans (gratuité en dessous de cet âge là), pour une visite des lieux qui comprend le musée du cricket, le pavillon du MCC et le stade. La visite est guidée, uniquement en anglais.

En entrant dans l’enceinte, muni de votre autocollant « Lord’s Tour », vous passez devant la statue en bronze de WG Grace, l’un des plus grands joueurs de cricket de l’histoire puis les locaux du Middlesex Cricket Club, équipe professionnelle pensionnaire du Lord’s (l’autre grand et célèbre terrain de Londres est l’Oval, QG des professionnels du Surrey CC).

DSC_0306
Prêt pour la visite !

Vous arrivez ensuite au musée du cricket du MCC, le plus vieux musée sportif du monde, où le guide vous attend au premier étage devant les Ashes. Cette urne funéraire, trophée le plus célèbre du cricket, que se disputent depuis 1882 l’Angleterre et l’Australie, est le point de départ d’une histoire du cricket que vous conte le guide. Il raconte bien évidemment l’histoire des Ashes mais aussi des premières tournées internationales dont celles des Aborigènes de 1868 que nous vous avons conté récemment. À la fin de son exposé, les visiteurs se jettent sur la vitrine des Ashes pour la prendre en photo… ou se prendre en photo avec. Un incontournable.

The Ashes, petite urne funéraire devenue le trophée emblématique du cricket depuis 1882 et star de la visite du Lord's.
The Ashes, petite urne funéraire devenue le trophée emblématique du cricket depuis 1882 et star de la visite du Lord’s.

L’équipe de touristes suit ensuite le guide dans le pavillon du MCC. On monte directement dans les vestiaires au deuxième étage. Vestiaires où sont listés sur des panneaux en bois tous les test-matchs qui y ont été joués et quelques records de « bowlers » et de batteurs. Ils permettent surtout aux visiteurs d’avoir une vue incroyable sur le stade et sur le Media Center de l’autre côté du terrain. Une vue magique que chacun mitraille avec son appareil photo et où les selfies sont légion. Il faut en profiter. C’est le seul endroit du pavillon où les photos sont permises. Nouveau speech du guide qui nous apprend que ces vestiaires furent longtemps l’apanage des seuls amateurs, ces derniers ne devant pas se mélanger avec les pros. Séparation que le guide désapprouve.

Lord's Cricket Ground, point de vue du pavillon du MCC
Lord’s Cricket Ground, point de vue du pavillon du MCC

On regagne ensuite le premier étage. Nous sommes alors dans le centre du QG du Marylebone Cricket Club. Les salles sont magnifiques, donnant sur le terrain, emplies de superbes peintures de cricket. Le guide fait résonner le nom de Thomas Lord, fondateur du MCC, et de noms de légende comme Don Bradman et WG Grace. La visite du pavillon se termine dans la salle de réunion où chacun s’asseoit autour des tables. Une salle peu commune puisque le MCC s’y réunit depuis 202 ans pour y décider de l’avenir du cricket et des Lois de ce jeu.

Suite de la visite. On quitte le pavillon et on va dans le bâtiment en face qui se partage avec le musée. On y trouve notamment un terrain indoor de Lawn Tennis, première version du tennis, qui se joue avec le mur et autre sport prisé du MCC. Un mélange de squash et de tennis en somme. Surprenant.

Projecteurs rétractables du Lord's
Projecteurs rétractables du Lord’s

 

Vu sur le Media Center du bord du terrain
Vu sur le Media Center du bord du terrain

 

Vu sur le pavillon du MCC, un magnifique bâtiment dont les couleurs contrastées se marient avec le vert de la pelouse
Vu sur le pavillon du MCC, un magnifique bâtiment dont les couleurs contrastées se marient avec le vert de la pelouse

Le guide vous amène ensuite aux tribunes, en passant devant les projecteurs rétractables du stade. On se retrouve au bord du terrain, à mi-chemin du pavillon et du Media Center. Beau point de vue sur ces deux bâtiments paradoxaux, l’un reflétant l’histoire du jeu, l’autre sa modernité. Le trait d’union est une belle pelouse verte qu’on aimerait fouler pour frapper, lancer et attraper quelques balles. On quitte les tribunes et on passe derrière elles, dans les arcades où se trouvent les pubs les jours de match, pour se retrouver au pied du Media Center. Qu’on ne visitera pas malheureusement. Ce dernier, comme d’autres parties du lieu, est en travaux. On peut tout de même voir le terrain d’entraînement et les locaux de l’académie du Marylebone Cricket Club, l’une des six MCC Universities réparties entre l’Angleterre et le Pays de Galle.

The Bowler
The Bowler

C’est là que se termine la visite guidée sous les yeux d’un « bowler » en bronze magnifique. Mais la visite peut néanmoins continuer après un passage dans la boutique du Lord’s, caverne d’Ali Baba pour tout fan de cricket. En effet, on ressort de l’enceinte pour revenir, si on le souhaite, à l’entrée visiteurs pour regagner le musée, grâce à son autocollant « Lord’s Tour ». Actuellement en travaux, le musée ne permet pas de voir toutes ses collections mais on peut tout de même voir de très nombreuses belles pièces d’histoire comme un panorama des balles de cricket à travers les âges ou des maillots collectors de Shane Warne et Sachin Tendulkar.

Première salle du musée. L'escalier conduit notamment aux Ashes.
Première salle du musée. L’escalier conduit notamment aux Ashes.

 

La légende Shane Warne
La légende Shane Warne

 

100 balles.
100 balles.

Et c’est ainsi que s’achève la visite du temple du cricket. Même incomplète, cette visite fut une belle expérience qui mériterait un second round. Avec un match de cricket en prime !

See you soon Lord’s !

L'Esprit du Cricket touché par la grâce (les vrais comprendront !).
L’Esprit du Cricket touché par la grâce (les vrais comprendront !).

3 réflexions sur “L’Esprit du Cricket explore le Lord’s Cricket Ground

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s